Ca vous arrive souvent d’avoir des pensées négatives qui vous trottent inconsciemment au fond de la tête et qui vous tracassent ?  Moi oui. 

Que ce soit du travail que je n’ai pas pu terminé, un rendez-vous qui me stresse ou même quelque chose d’aussi bête que de devoir faire le ménage… Heureusement il existe des techniques pour regagner le contrôle de ses pensées et chasser les pensées négatives !

Etape 1 : Identifier ses pensées négatives

Et oui, il peut arriver que quelque chose nous préoccupe sans savoir exactement de quoi il s’agit. Il suffit d’avoir eu une mauvaise pensée d’une demi-seconde pour qu’elle reste cachée là dans le labyrinthe qu’est votre cerveau ! Alors il faut aller la trouver.

Quand je me retrouve dans cette situation, à ruminer dans mon coin comme une enfant de 8 ans,  je me pose la question suivante “Qu’est ce qui me rend de mauvaise humeur ?”

Cela paraît peut-être un peu simpliste mais pourtant ce n’est pas forcément instinctif d’aller réfléchir à ses pensées (waw inception). 

Si je ne trouve pas immédiatement la réponse à ma question (car ce n’est pas toujours évident) il temps de me mettre en mode investigation. Je commence à retracer mes pensées pour identifier la pensée négative coupable de ma baisse de moral.

 J’ai pensé au film que j’ai regardé hier, puis aux courses que je devais faire, j’ai réfléchi à la théorie de la relativité d’Einstein… (bon ok j’avoue c’est pas vrai) puis j’ai pensé au fait que j’étais totalement débordée au travail.  

BIM là voici ! Une fois qu’on la tient on peut commencer à travailler dessus.

Etape 2 : Démanteler ses pensées négatives

Maintenant que j’ai réalisé ce qui me mettait de mauvaise humeur, je prends quelques minutes où je me focalise sur moi et sur ce problème.

Simplement mettre la pensée de côté comme on mettrait de la poussière sous un tapis ne servirait strictement à rien. Au contraire, elle ne ferait que resurgir en continue jusqu’à résolution du problème. 

En effet, laisser le cerveau en roues libres n’est pas toujours une bonne idée. Nous sommes capables d’avoir une maîtrise sur nos pensées ce qui en fin de compte nous permet de vivre avec un meilleur état d’esprit. C’est d’ailleurs le principe même de la méditation : devenir maître de ses pensées. 

Alors, je commence à analyser ce problème comme je le ferais pour un problème de maths (dans un univers parallèle où je suis capable de résoudre un problème de maths). 

Il y a une distinction clé que j’ai apprise en appliquant cette méthode : il y a des problèmes sur lesquels nous avons le pouvoir d’agir et d’autres qui sont dûs à des facteurs externes totalement hors de notre portée.

Je me pose alors 3 grandes questions : 

  • S’agit-il d’un problème que je suis capable de résoudre? 
  • Si oui, qu’est-ce que je peux mettre en place pour le résoudre ?
  • Si non, qu’est-ce que je peux faire pour me changer les idées ?

image : thefabstory

Les deux types de pensées négatives

Cas de figure 1 : le problème dépend de nos actions 

Imaginons que vous êtes débordé par le travail et que vous ne savez plus comment vous en sortir (je pense qu’on est beaucoup à se reconnaître). Résultat, vous êtes stressé, irritable, de mauvaise humeur… bref un rayon de soleil quoi! 

 Pour résoudre ce problème vous pourriez par exemple consacrer une heure de votre temps à de l’organisation. 

Créez un planning de votre semaine et attribuez à chaque jour les missions que vous allez effectuer en estimant le temps le travail. Refaites un état des lieux de ce que vous avez fait et ce qu’il vous reste à faire.

 Préparez tout pour que quand vous retourniez au travail le lendemain vous sachiez exactement par où commencer. 

Ce simple exercice vous aidera à y voir plus clair et à désencombrer votre cerveau.

Après avoir défini votre plan d’action vous pourrez retourner à vos activités en sachant que vous gérez la situation. Vous pouvez dorénavant chasser vos pensées négatives et retourner à des activités bien plus intéressantes. Vous êtes le boss ! 

Cas de figure 2 : Vous ne pouvez rien changer à votre problème

Malheureusement il faut faire face à la réalité, il y a certains soucis qui sont plus forts que nous. 

La seule chose que nous pouvons contrôler c’est comment nous agissons face à ces difficultés.

Se confronter à nos sentiments, notre passé et nos désires peut s’avérer être une tâche compliquée qu’on cherche parfois à éviter absolument. Certaines pensées peuvent nous faire profondément mal et nous refusons de nous l’admettre. 

Réfléchissez à ce qui pourrait vous faire du bien pour oublier mauvaises pensées. Avez-vous besoin de vous défouler ? d’une épaule sur laquelle pleurer ? d’en discuter ? de manger un pot de glace en regardant le Journal de Bridget Jones ? 

Vous pouvez aussi choisir de lire de belles citations pour vous rebooster : 20 citations inspirantes pour vous motiver.

Parfois ce sont les petites choses qui font du bien.

Ce qui est important au final c’est de faire de la place pour les pensées positives, car ce sont elles qui nous apporteront de bonnes choses.

Lire plus d’articles

Reçois ton Planner Gratuit !

Entre ton adresse e-mail et reçois ton daily planner pour mieux t'organiser

Succès ! Le planner va bientôt arriver dans ta boîte mail !

1 Shares
Tweet
Share
Share
Pin1